Accueil
Nos produits
Contact
LIENS
LA PRESSE
LE SUPPRESSIONNISME
CATALOGUES DE NICOLAS FÜRSTENBERGER
CATALOGUE FRANCOIS HALIE
CATALOGUE ALAIN NADAUD
CATALOGUE VALERIE SELZER
CATALOGUE PIERRE FURSTENBERGER
Petit Catalogue Yves de Saint-Front
Petit Catalogue Henri Jeannot
Petit Catalogue de François Augiéras
PRESSE Alain Nadaud
Biographie d'Henri Jannot
Nadaud: Trompe l'oeil et Trompe la mort
François Halie ou le Point d'Orgue
Pierre Fürstenberger - Topo
François Augiéras ou la Sac à malices
Sa Cousine était à Vapeur
Yves de Saint-Front
LETTRE DE PIERRE 1951
DES CONDITIONS PREALABLES
La couronne d'épines
Orgétorix au Printemps 58
HIC NOX NOMEN MUTAT
Traces et signes
Tméni
LA VRAIE PAIX
Michèle Protin ou l'eau vive
Secrets d'Atelier de François Halie
Tableaux de l'année 2008
L'HERBE DANS LA GRANGE
LE DERNIER TABLEAU
LA PETITE NATURE MORTE
A L'UN PAC A DIX
La Bibliothèque de la Casse Mystérieuse
REVELATION OU REVOLUTION
Autour d'Yves de Saint-Front
1981 CONCERT DE P.I.L. à Paris.
Le Cirque de cette Vie au mois de mai 2009
La tête de cheval bleu
L'Ami Paul Placet
MANIFESTE DES 101 DAMES A CHIEN
TIM RAY
François Augiéras - Manifeste 1953
MATER NOSTER
Ariel Kyrou ou le retour de l'humain.
Petit Catalogue de J-M. YON
JEAN-MICHEL YON PEINTRE
Décès du peintre Yves de Saint-Front.
Catalogues N.F.
Le Virtualiste Pascal Schmitt (1957-2013)
Me Cormo sur son monde perché...
Pierre Fürstenberger - Topo

 

Pierre Fürstenberger · Naissance à Courbevoie le 1° Octobre 1930. · 1936 – Ecole Primaire Renan, rue Roussel à La Garenne Colombes, où sa tante maternelle est Directrice. Sert de modèle aux cours de dessin de l’école de Fille, il est le motif : « L’ami Pierre ». · Note de sa tante : « Utilisation des craies couleur sur les tableaux noirs dans les classes de l’école des Filles. Dessins de chevaux, voitures. » · 1941 – Lycée Pasteur à Neuilly Sur-Seine. Note de sa tante : « Illustre ses cahiers plutôt qu’il ne s’intéresse aux études. » · 1945 ( ?) – Reçu au concours des Arts Décoratifs. L’enseignement technique transforme ses statuts. Pierre est versé au centre A. · 1946 – Reçu au concours de l’Ecole Estienne. N’est pas affecté dans la classe qu’il souhaitait. Trajet difficile et trop éloigné, supporte mal les bains de trichromie. · 1947 – Commence la réalisation de sa maquette de cirque miniature qui tient dans une roulotte. Exposition du cirque miniature au cirque d’hiver à Paris. Rencontre et révélation du cirque avec Amar à la Porte Maillot. Rencontre le peintre du cirque Gustave Soury, (qui à mon avis est franchement l’un des derniers et authentiques peintres professionnels les plus important de ce siècle en France.) · 1948 – va souvent au manège de la rue de la ferme pour observer un des dernier maître de la haute école et du dressage savant, Jules Courault. Article sur Pierre de Gaston Cony dans le journal Le Forain du 20 février 49. · 1947 à 1950 – Etudes personnelles : animaux, ménagerie de cirques. Fait la connaissance de nombreux artistes de cirque. Les Piccadilus, Les frères Zavatta. Le dompteur Damoo. · - fréquente à la Grande Chaumière l’atelier d’Yves Brayer et celui de Souverbie aux Beaux-Arts. Amitiés depuis le Grande Chaumière avec le peintre Yves de Saint-Front, fils du peintre Marin-Marie. · Amitiés aux Beaux-Arts avec le peintre Pierre Cabanne (futur célèbre critique et historien d’art). Ainsi qu’avec le peintre abstrait Claude Augereau avec qui il exposera en 1962 et qui finira professeur aux Beaux-Arts dans les années 80. Ainsi qu’avec le fils de Souverbie. · Fréquente et suit de nombreux cirques itinérants. · Juillet 1949 : Caissier, monteur au Britannic Circus, dont ce fut la dernière tournée d’après guerre en Normandie. · Fait la connaissance de Georges Mestrallet (futur témoin à son mariage) qui tient une galerie de photos à Paris. · 1949 - Exposition à la librairie Le Chapiteau de Joseph Béchetoille. · De 1950 à 1952, service militaire au Maroc. · Décembre 1950, décès de son père et de sa grand-mère maternelle. · De 1947 à 1954, écrit des articles pour la presse des spectacles et du cirque. Parution de certains dans la presse à plus grand tirage, tel que Cœurs Vaillants. Réalise une grande affiche pour des amis clowns ainsi que la couverture de programmes. Premier dessin utilisé pour un cirque, un programme du cirque Fanny en 1949. · Fréquente le club des amis du Cirque où il exposera. Rencontre avec Pierre Paret et Yannette Delétang Tardif. · Sa tante le met en contact avec le peintre Henri Jannot qui le soutiendra et pour qui il avait énormément d’admiration. Ainsi qu’avec Gilberte et Jean Loize qui lui feront rencontrer son futur métier alimentaire, celui de la technique ancienne du meuble peint . · 1950 – Exposition à la Galerie Alexandre Lefranc. · Entre 53 et 54 il pratique le mime dans un spectacle intitulé : « On se croirait au cirque. » · 1955 – Mariage – Naissance de trois enfants en 1956, 1958 et 1961. · 1955 – Décès de son ami Jean Gerbenne. Début de la rédaction d’un livre : « Jean est parti… » · 1963 – Exposition à la Galerie de Joe Davray rue du Cherche Midi. · 1967 – Exposition du Cirque Miniature à l’ORTF, sous la direction du nouveau musée des Arts et Traditions Populaires. · Entre 59 et 69, nombreux chantiers de restaurations et de décorations à travers la France et la Hollande, dont le plus important demeure la découverte des fresques romanes de la chapelle du Prieuré de Douy et leur restauration. · 1° de l’an 1969, organise une fête chez lui où il intervient comme clown, de nombreux invités imaginent avoir à faire à un artiste professionnel loué pour l’occasion. · 1969 – Décès de son ami et beau-frère Bernard Sarrot, choc émotionnel auquel il attribuera le déclenchement de la grave crise d’hypertension qui lui fera perdre ses reins et ses yeux. · Dialyse durant plus de trois années, sans avoir pu ni peindre ni dessiner à nouveau, puis décès après cette longue agonie au début du mois d’avril 1974. · En 1981 deux de ses peintures ont été exposées au salon de la Jeune Peinture à Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2014